Assurance habitation : Comment compter le nombre de pièces principales ?

Publié le : 12 juin 20233 mins de lecture

Pour déterminer le nombre de pièce pour assurance habitation, différents critères doivent être pris en considération. Le nombre de pièces ainsi que la surface d’habitation influent sur le prix de l’assurance d’habitation. Quelle est l’importance du calcul de nombre de pièces dans une maison ? Cela permet en fait d’évaluer le risque et de calculer votre cotisation annuelle ou trimestrielle. L’inventaire des pièces s’avère être à cet effet indispensable. Vous pouvez faire une comparaison de couverture en ligne pour bénéficier de celle qui vous convient le plus.

Les pièces à comptabiliser pour la couverture habitation

En principe, la salle de bain et la salle d’eau ne figurent pas dans le nombre de pièce pour assurance habitation. Seules les pièces de vie comme la chambre, le bureau, le salon sont à compter. En revanche, certaines couvertures font entrer les douches et les cuisines dans les pièces à comptabiliser.

Il faut noter qu’une pièce ayant une surface supérieure à 30 ou encore 40 m2 est considérée comme 2 pièces en assurance habitation. Évidemment, chaque compagnie d’assurance possède ses propres données concernant le calcul du nombre de pièces. Le dressing peut être considéré comme une pièce dans le cas où sa surface est comprise entre : 9, 30 ou 40 m2. Au-delà de ces nombres, on compte 2 pièces. En général, les balcons, les terrasses ainsi que les vérandas ne sont pris pas en considération.

Assurance habitation : la surface à déclarer

Même si les pièces annexes ne sont pas comptabilisées en assurance habitation, certaines règles impliquent tout de même des changements. De ce fait, le nombre de pièces peut varier en fonction de la surface habitable. Une superficie comprise entre 9, 30 et 40 m2 est à déclarer dans une couverture. Et cela qu’il s’agisse d’une buanderie, d’une salle de bain ou d’une cuisine.

La surface constitue une indication importante sur la prime de couverture d’habitation. On vous la demandera systématiquement lors de l’estimation de tarif. Selon la loi Carrez, la surface au sol est à calculer dans la mesure où la hauteur sous plafond est de 1.80 mètre.

Déclaration d’ajout d’une nouvelle pièce

L’ajout d’une autre pièce de vie est à déclarer en assurance d’habitation. Cela peut être rare si vous habitez dans un appartement, mais il est assez courant de faire une extension ou un aménagement pour une maison individuelle. Cette déclaration est très importante dans le cadre du contrat. Ainsi, des modifications du nombre de pièce pour assurance habitation et la surface habitable impliquent des changements dans la police initiale.

Plan du site